CLAVÉ FINE ART

PIERRE SOULAGES

Pierre Soulages, né en 1919 à Rodez, est un peintre et graveur français. Il commence par dessiner à l’encre noire et visite régulièrement des ateliers d’artisans. Lors de sa scolarité à Saint-Foch il se rend a Conques avec sa classe et est impressionné par l’architecture de l’abbatiale Sainte-Foy. Soulages explique que « Les choses qui m’étais fraternelles, la terre, le vieux bois, les pierres, le fer mouillé, toutes ces choses frustes m’ont sûrement marqué. Je les ai toujours préférées aux matières pures et sans vie. »

C’est à partir de 1934 qu’il commence à peindre quotidiennement. En 1938, après avoir obtenu la première partie de son baccalauréat, il décide de quitter Rodez pour s’installer à Paris. Soulages s’inscrit à l’atelier privé de René Jaudon pour devenir professeur de dessin mais celui-ci le pousse à passer le concours des Beaux-arts. L’artiste se lie d’amitié avec Picabia et Hartung. Pierre Soulages est particulièrement connu et reconnu pour son usage des reflets de la couleur noire, qu’il appelle « outrenoir. » Sa concentration sur une couleur lui permet de réussir à créer un espace qui s’oppose aux monochromes traditionnels. Soulages cherche des nuances de gris à partir de la brillance dans le relief de la peinture. L’artiste explique « je ne représente pas, je présente. Je ne dépeins pas, je peins. »

Sa première exposition a lieu au Salon des Surindépendants et sa première exposition personnelle est à la Galerie Lydia Conti. Il participe au Salon de Mai et de 1949 à 1952, il réalise trois décors de théâtre et ballets. L’artiste fait également des gravures à l’eau forte à l’atelier Lacourière. Soulages expose régulièrement à la Kootz Gallery de New-York et plus tard à la galerie de France à Paris.

En 1953, il participe à l’exposition Younger European Painters au Musée Guggenheim à New York. Il remporte le premier prix à la Biennale de São Paulo. Dès le début des années 50, ses œuvres sont acquises par la Phillips Gallery de Washington, le Guggenheim Museum et le Museum of Modern Art de New-York, la Tate Gallery de Londres, le Musée National d’Art Moderne de Paris ou le Museo de Arte Moderna de Rio-de Janeiro. Soulages a eu de nombreuses rétrospectives dans le monde entier, dans des institutions telles que la Kestner-Gesellschaft de Hanovre, le Folkwang Museum, le Kunsthaus de Zurich, le Museum of Fine Arts de Houston, le Musée d’Art Moderne à Paris et l’Art Gallery University of Maryland de Washington. L’inauguration du musée Soulages, à Rodez, a eu lieu en 2014 et contient la plus grande collection au monde de l’artiste.
Pierre Soulages
Crédit photographique : © Pascal Pavani
CLAVÉ FINE ART

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER